Nouvellement

Peut-on poser un portail sans fondation ?

portail coulissant

Transporter des sacs de béton peut sembler fastidieux. Surtout quand on habite en haut d’une pente par exemple ou que l’on ne possède aucune connaissance en maçonnerie. Est-il possible de se passer de fondations quand on souhaite faire poser un portail ?

Quels sont les éléments fondamentaux d’un portail ?

Que l’on ait un penchant prononcé pour le portail coulissant ou qu’on le choisisse par manque de place, il est nécessaire de réaliser une fondation pour les deux poteaux qui le soutiennent ; même si ces derniers sont des poteaux en aluminium. En effet, la réalisation de larges piliers en béton n’est pas toujours nécessaire, ce qui limite la fondation nécessaire à la pose du portail.

Il faut pourtant bien les ancrer dans le sol et la pose par un professionnel s’avère le moyen le plus efficace d’y parvenir. Il ne faut pas oublier que les poteaux vont soutenir le seul vantail, qui peut quelquefois être long de 5 mètres, même en cas de fortes bourrasques.

Le portail coulissant ; sauf si l’on opte pour le modèle autoportant ; a besoin également qu’un seuil soit maçonné pour pouvoir y installer le rail. C’est dedans que coulisse le vantail vers la gauche ou vers la droite.

Un portail coulissant autoportant ne comporte lui pas de seuil, car il n’a pas besoin d’un rail. Par contre pour pouvoir faire tenir le portail debout, il est obligatoire de faire réaliser un socle très solide à l’intérieur de la propriété.

Comment choisir son portail quand on ne veut pas de fondation apparente ?

Le choix d’un portail s’impose quelquefois de lui-même en fonction de certains aléas.

Un portail battant peut être choisi quand l’ouverture doit se faire obligatoirement à l’intérieur de la propriété, du fait par exemple de la présence de murs d’enceinte préexistants. Il n’est en effet pas possible que les vantaux s’ouvrent sur la voie publique. Il faudra pourtant, outre les piliers ou poteaux réaliser un seuil pour mettre la butée.

Pourtant, si une allée est gravillonnée ou si une maison se situe en haut d’une pente, ce type de portails prête à réflexion car il faut nettoyer le rail souvent, dans la première situation. Dans la deuxième, l’effet de seuil est à redouter pour la voiture.

Un portail autoportant est la réponse à ces deux cas de figure.

Reste ensuite à trouver le bon matériau. Plus que le bois ou le PVC, l’aluminium fait partie des meilleurs choix. Certes un peu plus onéreux à l’achat, il est vite rentabilisé par son absence totale d’entretien.

Il ne change pas de couleur avec les intempéries, ni avec le soleil. En outre, il présente une variation infinie en ce qui concerne les designs possibles, mais aussi les coloris, bien qu’il soit en général choisi dans des teintes assez sobres. Cela ne relève pas forcément d’un manque de fantaisie de la part des propriétaires, mais de l’obligation de se référer à certaines obligations en matière d’urbanisme ; ce dont il faut toujours s’assurer, avant de commander ce type d’ouvrant.