Nouvellement

Qu’est-ce que le reverse sneezing ou éternuement inversé chez le chien ?

reverse sneezing chien

Le reverse sneezing, aussi connu sous le nom d’éternuement inversé, est un phénomène assez fréquent chez le chien. Pendant ces crises, le chien émet des bruits très particuliers, qui font penser à ceux d’un cochon. Un épisode de reverse sneezing peut inquiéter les maîtres, surtout lorsqu’il survient pour la première fois. Cependant, si ce phénomène est assez impressionnant à observer, il est aussi le plus souvent sans gravité. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le reverse sneezing chez le chien.

Le reverse sneezing chez le chien : définition

Le phénomène de reverse sneezing est aussi appelé « éternuement inversé », car le chien aspire l’air au lieu de l’expulser par la truffe comme lors d’un éternuement normal. Lorsqu’un épisode de reverse sneezing se produit, le chien inspire rapidement une grande quantité d’air en adoptant une posture particulière : il est statique, avec les pattes écartées, la tête allongée en avant et les yeux exorbités. Le chien tend son cou afin d’élargir sa cage thoracique pour mieux respirer, mais le rétrécissement de la trachée causé par le reverse sneezing l’empêche d’inspirer une pleine bouffée d’air. Le son émis ressemble à un reniflement ou un râle.

Les causes de l’éternuement inversé chez le chien

Les causes de l’éternuement inversé chez le chien peuvent être multiples. Une irritation des sinus, du nez et de la gorge et une inflammation des voies nasales et du pharynx peuvent déclencher un épisode de reverse sneezing. L’irritation génère un spasme du muscle du palais mou, ce qui rétrécit la trachée. Dans certains cas, cela peut aussi se produire si le chien est surexcité ou si un corps étranger obstrue la cavité nasale.

Il peut aussi s’agir d’un moyen pour le chien de repousser les particules étrangères, comme de la poussière par exemple, de ses voies respiratoires supérieures. Aucune race n’est prédisposée au reverse sneezing, mais ce phénomène est davantage observé chez les races de chien avec des voies nasales étroites et à museau court comme le bouledogue ou le carlin.

Le reverse sneezing peut aussi survenir dans les cas suivants :

  • Intolérance aux allergènes,
  • Sensibilité aux acariens,
  • Réaction aux produits ménagers irritants,
  • À-coups sur la laisse pendant les balades,
  • Exercice physique intense,
  • Objet coincé dans la gorge.

Le traitement du reverse sneezing chez le chien

Le plus souvent, le reverse sneezing ne nécessite aucun traitement médical. Quand une crise survient, caresser doucement le chien peut aider à le calmer. Lorsque le chien expire par le nez, la crise est en principe terminée. Les complications sont rares et en général le chien ne court aucun risque pendant un épisode de reverse sneezing. Généralement, la crise est brève et s’arrête après une ou deux minutes maximum. L’éternuement inversé peut inquiéter les propriétaires de chiens, car les personnes craignent que leur chien ne respire plus durant une crise. S’il est impressionnant, le reverse sneezing n’est pas dangereux et n’a aucun effet néfaste. Cela ne met pas la vie du chien en danger. Entre chaque épisode, le chien a un comportement tout à fait normal.

Par contre, si les éternuements inversés sont très fréquents, cela peut cacher une affection plus grave. Dans ce cas, des tests de dépistage d’allergies ou de cancer nasal doivent être réalisés.  Si l’éternuement inversé est associé à d’autres symptômes, le vétérinaire peut effectuer des examens pour identifier s’il existe une cause sous-jacente et donner un traitement approprié. Certains chiens ont des épisodes de reverse sneezing tout au long de leur vie. Prendre rendez-vous avec un vétérinaire est essentiel pour déterminer s’il s’agit simplement d’un éternuement inversé ou d’une maladie plus complexe.