Nouvellement

Investir dans l’immobilier pour défiscaliser : explications

L’investissement dans l’immobilier permet de bénéficier des réductions d’impôts. Pour cela, il existe plusieurs dispositifs de défiscalisation immobilière, comme la loi Pine, la loi Malraux, le dispositif Cosse ou Denormandie et bien d’autres. Vous êtes à la recherche d’une solution pour payer moins d’impôts sur le revenu ? On vous explique tout à travers cet article.

Réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier, comment est-ce possible ?

La défiscalisation immobilière est une initiative gouvernementale visant à inciter les contribuables à investir dans l’immobilier locatif. Elle a pour but d’accroitre l’offre de logements dans certains secteurs et à l’endroit d’un certain profil de locataire. Lorsque vous investissez, vous avez la possibilité de récupérer une partie de votre investissement sous forme de réduction d’impôts. Si vous avez l’impression de payer beaucoup trop d’impôts, un des dispositifs mis en place serait donc susceptible de vous intéresser. Le choix va alors de faire en fonction de votre niveau d’imposition, de l’impôt sur la fortune ou encore de la tranche marginale d’imposition pour que la défiscalisation soit profitable. Avec les simulateurs de défiscalisation en ligne, il est possible de savoir si on peut défiscaliser ou non. De plus ces outils sont gratuits et sans engagement.

Quels sont les dispositifs permettant la défiscalisation ?

Le dispositif le plus connu est surement la loi Pinel qui permet de déduire une partie de l’investissement de votre impôt sur le revenu. Pour cela, vous devez investir dans un logement neuf afin de le mettre en location à un loyer modeste. Pour un plafond d’investissement de 300 000 euros, la réduction peut aller de 12 à 21% pour 6 à 12 années d’engagement. Le coût du loyer dépendra de la situation géographique du bien. La défiscalisation est plus importante avec la loi Malraux, mais elle concerne les logements anciens ou les monuments historiques. La réduction d’impôt dans ce cas-ci est de 22 à 30% des investissements globaux incluant l’achat et la réhabilitation du bâtiment. La condition pour obtenir cette réduction fiscale c’est de respecter le plafond de travaux de 100 000 euros par an pendant 4 années successives. Le taux de réduction dépendra de la situation géographique du bien et vous devez vous engager pour 9 ans minimum. Ce dispositif est réservé aux contribuables qui connaissent une forte imposition. En investissant dans les résidences de service ou les EHPAD, il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt de 11% dans le cadre de la loi Censi-Bouvard. Elle concerne notamment les résidences pour étudiants, les résidences de tourismes classées ainsi que les résidences pour personnes âgées. Le plafond d’investissement est de 300 000 euros également. À noter que rien ne vous empêche d’investir pour un montant supérieur. Cependant, le surplus ne sera pas pris en compte dans le calcul de la réduction fiscale.

L’investissement dans l’immobilier est donc source de défiscalisation. Il ne vous reste plus qu’à choisir le dispositif qui vous convient pour en bénéficier. Il faut cependant faire attention lors du choix du produit de défiscalisation. Un bien peut vous faire profiter d’une réduction fiscale conséquente, mais il faut aussi veiller à ce que sa valeur sur le marché soit cohérente avec son prix au cas où vous décidiez de le revendre.