Nouvellement

Chat fugueur, faut-il s’inquiéter ?

Les chats sont des animaux solitaires et très indépendants. Pour plusieurs raisons, il leur arrive de fuguer. C’est un comportement normal dont il ne faut pas s’en inquiéter. Pour en savoir plus, retrouvez de plus amples informations dans ce dossier.

Pourquoi mon chat fugue-t-il ?

Il arrive souvent que votre chat soit introuvable et qu’il ne rentre pas à la maison. D’après Le Mag du Chat, s’il a l’habitude du quartier et qu’il a un accès à l’extérieur, il établit son territoire. Le chat est en effet un animal territorial qui apprécie l’espace pour chasser, faire ses besoins ou se reposer. Les fugues arrivent le plus souvent chez un animal qui n’a pas de jardin à disposition.

C’est un comportement tout à fait normal puisque le chat est attaché à ce territoire. Ce dernier lui permet de s’évader, de casser un peu sa routine, ce qui est très bénéfique pour son bien-être. Il faut accepter qu’un chat ait une vie à l’extérieur de la maison. Non seulement cela contribue à le maintenir en forme, mais c’est aussi un besoin instinctif qu’il ne faut pas réprimer.

La corrélation de la fugue avec la stérilisation

Les fugues à répétition peuvent être liées à la stérilisation. Si votre chat n’est pas encore stérilisé, les départs de la maison peuvent durer jusqu’à une semaine en période de chaleur. Les mâles et les femelles se cherchent et se retrouvent, voire même s’affrontent. C’est un rituel social bénéfique et intense qui relève de l’instinct de votre animal. De plus, un animal non castré fera plus appel à son instinct naturel de chasse. Il va donc s’éloigner souvent de sa demeure pour trouver de nouvelles proies.

Quant aux chats déjà castrés, leur instinct territorial demeure. Dans ce cas, ils n’ont besoin que d’une surface limitée, donc les fugues sont moins fréquentes et peu durables. Le chat stérilisé reste très curieux (Plus d’explications sur Assurément Chat). Il aime les aventures et profite de ses habitudes pour visiter et vérifier son territoire.

Que faire en cas d’absence prolongée ?

Il peut cependant arriver que les départs soient plus longs. Mais un chat pucé est toujours en sécurité. Si son comportement se distingue de ses habitudes, vous pouvez toujours le retrouver grâce à sa puce. Dans le cas contraire, vous pouvez agiter son bol ou son jouet préféré dehors pour attirer son attention. Les félins disposent d’une ouïe très puissante, donc votre compagnon vous entendra même à une distance importante.

Si la fugue se transforme vraiment en disparition, plus de deux semaines sans nouvelles, pensez à placarder des affichettes dans votre quartier. Vous y mettez sa photo et votre contact. Vérifiez également les parkings souterrains qui sont de véritables pièges pour les chats trop curieux. N’oubliez pas d’aller voir chez vos voisins s’ils l’ont aperçu ou si, par hasard, il est chez eux.
Bref, une absence de 3 à 5 jours, voire une semaine, ne doit pas vous alerter, sauf si ce n’est pas dans ces habitudes. Bien souvent, un chat revient de lui-même lorsqu’il aura assouvi ses besoins territoriaux. La puce d’identification est la solution de prévoyance la plus efficace pour éviter de vous inquiéter.

Avis